FLASH INFOS :
AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Le contexte des droits de l'homme est de plus en plus exigeant. Nous devons être à la hauteur à travers un engagement croissant et une expertise de qualité. Me DOUMBIA Yacouba ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : En avant pour la professionnalisation de notre mouvement dans l'union et la fraternité. Me DOUMBIA Yacouba. PCA MIDH ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Vous avez joué un rôle incommensurable dans l'essor des droits de l'homme en Côte d'Ivoire. Vous pouvez en tirer une légitime fierté. Prste de la CNDH-CI ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Je voudrais vous exprimer ma fierté d'appartenir à une telle famille. Notre mobilisation témoigne de notre espérance en l'Homme. Me TRAORE Drissa Prsdt Honneur ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Me DOUMBIA Yacouba reconduits aux commandes du MIDH pour un mandat de trois ans. ::. Droit à l'éducation : La Division droit à l'éducation du MIDH a rencontré Mme Flore Pallardy, dans la continuité de son plaidoyer sur les frais complémentaires dans le privé laic ::. CI-Elections 2015 : Le MIDH participe à la formation sur le monitoring des violations des droits de l'homme en période électorale à la CNDH-CI. ::. MIDH Présentation du rapport sur les frais complementaires dans les privés laics : Article 25 de la Convention État- Promoteur d'établissement privé: ...les affectés dans me privé conventionné sont à la charge de l’État. ::. Cote d'Ivoire - Droit à l'Education : le MIDH salue la décision sur l'école obligatoire et attend beaucoup du Gouvernement quant aux moyens de réalisation. ::. Cote d'Ivoire - Droit à l'Education : L'école rendue obligatoire de 6 à 16 ans dès la rentrée. Prdt Alassane Ouattara. ::.

PUBLICATIONS

4e Congrès du MIDH: Le 17 août, on passe le relai.

Vendredi 23 juillet 2013 - par BEN
Passation du témoin : Me TRAORE Drissa quitte la tête du MIDH. Comme dans un jeu de relai au championnat d’athlétisme, Me TRAORE Drissa passera le témoin à un nouveau pensionnaire du siège social du Mouvement Ivoirien des Droits Humains (MIDH) le 17 août 2013 respectant ainsi la formule selon laquelle : les hommes passent et les instituions demeurent. Elu en 2007 après avoir succédé à TOURE Amourlaye, lui-même intérimaire de Me DOUMBIYA Brahima, Maître TRAORE Drissa est réélu le 10 août 2010 pour un second et dernier mandat. Les textes du MIDH ne prévoyant que deux. Au moment il part de la présidence du MIDH, Me TRAORE, qui ne quitte pas le monde des droits humains, s’engage pour un autre challenge à un échelon international, en plus de ses responsabilités en sa qualité de vice-président de la Coalition Ivoirienne pour la Cour pénale internationale (CI-CPI). Il a été élu en mai 2013 à Istanbul en Turquie, comme vice président de la FIDH. Me TRAORE Drissa a été par ailleurs commissaire puis vice-président de la Commission nationale des droits de l’homme de Côte d’Ivoire CNDHCI. Notons pour la petite histoire que le Juge Epiphane ZORO BI a été le premier président du MIDH avant de connaitre l’exil où il servira comme envoyé spécial des Nations unies dans des opérations de résolution de conflit. Aujourd’hui de retour au pays natal, il occupe le poste de Secrétaire général à l’OICF Abidjan. C’est donc dans une ambiante bon enfant que se fera la dévolution pacifique du pouvoir le dimanche 17 août 2013. Les membres du MIDH y son conviés. Pour l’heure, aucun nom de candidat n’a encore été évoqué. En tout état de cause, que le meilleur gagne : le MIDH.
| Taille : 4 Ko