FLASH INFOS :
AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Le contexte des droits de l'homme est de plus en plus exigeant. Nous devons être à la hauteur à travers un engagement croissant et une expertise de qualité. Me DOUMBIA Yacouba ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : En avant pour la professionnalisation de notre mouvement dans l'union et la fraternité. Me DOUMBIA Yacouba. PCA MIDH ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Vous avez joué un rôle incommensurable dans l'essor des droits de l'homme en Côte d'Ivoire. Vous pouvez en tirer une légitime fierté. Prste de la CNDH-CI ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Je voudrais vous exprimer ma fierté d'appartenir à une telle famille. Notre mobilisation témoigne de notre espérance en l'Homme. Me TRAORE Drissa Prsdt Honneur ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Me DOUMBIA Yacouba reconduits aux commandes du MIDH pour un mandat de trois ans. ::. Droit à l'éducation : La Division droit à l'éducation du MIDH a rencontré Mme Flore Pallardy, dans la continuité de son plaidoyer sur les frais complémentaires dans le privé laic ::. CI-Elections 2015 : Le MIDH participe à la formation sur le monitoring des violations des droits de l'homme en période électorale à la CNDH-CI. ::. MIDH Présentation du rapport sur les frais complementaires dans les privés laics : Article 25 de la Convention État- Promoteur d'établissement privé: ...les affectés dans me privé conventionné sont à la charge de l’État. ::. Cote d'Ivoire - Droit à l'Education : le MIDH salue la décision sur l'école obligatoire et attend beaucoup du Gouvernement quant aux moyens de réalisation. ::. Cote d'Ivoire - Droit à l'Education : L'école rendue obligatoire de 6 à 16 ans dès la rentrée. Prdt Alassane Ouattara. ::.

RAPPORTS

29/08/2008

Recommandation sur la justice transition. Colloque internation

 

                   
      NOVIB Oxfam Netherlends
      NOVIB Oxfam Netherlends
 
   

Centre pour la promotion de la Non-violence et de la Culture Démocratique

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COLLOQUE INTERNATIONAL

SUR LA JUSTICE TRANSITIONNELLE EN VUE DE LA RECONCILIATION NATIONALE ET D’UNE SORTIE DE CRISE REUSSIE

Recommandations

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’endroit de l’Etat :

R1 : Ratifier le Statut de Rome portant création de la CPI dans la mesure où il a déjà reconnu sa compétence ;

R2 : Coopérer avec le Procureur de la CPI en l’invitant à mener des investigations en Côte d’Ivoire pour déterminer la nature des violations des Droits de l’Homme qui y ont été perpétrées ;

R3 : Soutenir les initiatives de la société civile et l’impliquer davantage dans le processus de paix et de reconstruction post conflit, notamment dans les démarches visant la vérité et la réconciliation ;

R4 : Rester attentif aux victimes de guerre et des violations des Droits de l’Homme, et mettre en place un plan concret de réhabilitation en concertation avec les Organisations de la société civile ;

R5 : Accélérer les réformes des FDS et des autres secteurs de l’administration publique en procédant surtout à leur assainissement par des mesures coercitives de lutte contre la corruption et l’impunité.

R6 : Réfléchir aux mécanismes de nature à instaurer une justice transitionnelle en vue de la réconciliation nationale et une sortie de crise réussie.

A l’endroit des Organisations de la société civile :

R7 : S’approprier les contenus et les conclusions des travaux de ce colloque ;

R8 : Poser les jalons à l’effet de créer une société civile forte et unie formant une opinion publique crédible ;

R9 : Rester solidaires et militer avec détermination pour combattre l’impunité et promouvoir la réconciliation.

A l’endroit de la Communauté internationale :

R10 : Soutenir les actions de l’Etat et de la société civile ivoirienne dans la lutte contre l’impunité,  dans la promotion de la réconciliation et dans les réformes institutionnelles.

 

Enfin, les participants au colloque international sur la justice transitionnelle en vue de la réconciliation nationale et une sortie de crise réussie notent avec satisfaction le récent vote de la loi portant répression de toute forme de racisme et de xénophobie en Cote d’Ivoire.

 

 

Fait à Abidjan, le 29 août 2008

 

 

 

 

 

Le Colloque

Télécharger ce rapport : | Taille : 440.53 Ko