FLASH INFOS :
Projet MIDH/OMCT : Séminaires d’approfondissement des connaissances des députés et des avocats ivoiriens sur la prévention et la protection contre la torture, les 18, 19 et 20 juillet 2017 puis 25, 26 et 27 juillet 2017. ::. Vulgarisation de l'assistance judiciaire : Facebook live le mardi 11 juillet 2017 à 10h00 GMT (heure d'Abidjan). RDV sur facebook (@midhciv) ::. Projet "Amélioration de l'accès à la justice et vulgarisation de l'assistance judiciaire" : le MIDH organise ses journées portes ouvertes dans les tribunaux de Bouaké, Korhogo et Boundiali respectivement les 17, 21 et 27 juillet 2017 ::.

DÉCLARATIONS

22/06/2007

DECLARATION N° 90 DU MIDH « Relative aux cas d’exploitation et d’abus sexuels Commis par le contingent marocain de l’ONUCI en Côte d’Ivoire.»

 

DECLARATION N° 90 DU MIDH

 « Relative aux cas d’exploitation et d’abus sexuels Commis par le contingent marocain de l’ONUCI en Côte d’Ivoire.»

 

 FAITS – Un communiqué de l’ONUCI diffusé le samedi 21 juillet 2007 a révélé à la suite d’une enquête interne, des allégations graves et généralisées sur des cas d`exploitation et d`abus sexuels commis par son contingent marocain à Bouaké en Côte d`Ivoire.

Selon le même communiqué, les nations unies sont en train de mener une enquête complète. En attendant les conclusions de celle-ci, et vu la gravité des allégations, l`ONU a pris la décision de suspendre toutes les activités du contingent mis en cause, en le
cantonnant  dans sa base d`opérations.

OBSERVATIONS

Le MIDH considère que ces actes sont attentatoires à la dignité humaine et d’une extrême gravité. Le MIDH exprime sa profonde et vive préoccupation quant au comportement du contingent marocain de l’ONUCI stationné à Bouaké.

Le MIDH condamne avec la dernière énergie ces actes odieux et inacceptables  contraires à la mission protectrice et de sauvegarde de la paix assignée à l’ONUCI.

Le MIDH salue le courage de l’ONUCI qui a révélé à l’opinion nationale et internationale les bassesses morales de certains éléments du contingent marocain  qui ont trahi la confiance que la communauté nationale et internationale ont placée en eux. 

 

 

Le MIDH suite à ce qui précède fait les recommandations suivantes : 

 

 

RECOMMANDATIONS

 

●  A L’ONUCI

 

D’approfondir et de mener à terme le plus rapidement possible l’enquête en cours, afin de faire toute la lumière sur cette sale affaire.

            De faire preuve de vigilance quant à la conduite des éléments composant les forces impartiales.

 

●  Au Gouvernement marocain 

 

De prendre toutes les dispositions utiles afin de traduire devant les juridictions compétentes toutes les personnes impliquées dans ce scandale.

 

●  AU Gouvernement Ivoirien

 

D’accorder une attention   particulière à l’évolution de cette affaire

 

      Fait à Abidjan, le 22 juillet 2007

Pour le MIDH

Le Président

Maître TRAORE Drissa