FLASH INFOS :
AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Le contexte des droits de l'homme est de plus en plus exigeant. Nous devons être à la hauteur à travers un engagement croissant et une expertise de qualité. Me DOUMBIA Yacouba ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : En avant pour la professionnalisation de notre mouvement dans l'union et la fraternité. Me DOUMBIA Yacouba. PCA MIDH ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Vous avez joué un rôle incommensurable dans l'essor des droits de l'homme en Côte d'Ivoire. Vous pouvez en tirer une légitime fierté. Prste de la CNDH-CI ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Je voudrais vous exprimer ma fierté d'appartenir à une telle famille. Notre mobilisation témoigne de notre espérance en l'Homme. Me TRAORE Drissa Prsdt Honneur ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Me DOUMBIA Yacouba reconduits aux commandes du MIDH pour un mandat de trois ans. ::. Droit à l'éducation : La Division droit à l'éducation du MIDH a rencontré Mme Flore Pallardy, dans la continuité de son plaidoyer sur les frais complémentaires dans le privé laic ::. CI-Elections 2015 : Le MIDH participe à la formation sur le monitoring des violations des droits de l'homme en période électorale à la CNDH-CI. ::. MIDH Présentation du rapport sur les frais complementaires dans les privés laics : Article 25 de la Convention État- Promoteur d'établissement privé: ...les affectés dans me privé conventionné sont à la charge de l’État. ::. Cote d'Ivoire - Droit à l'Education : le MIDH salue la décision sur l'école obligatoire et attend beaucoup du Gouvernement quant aux moyens de réalisation. ::. Cote d'Ivoire - Droit à l'Education : L'école rendue obligatoire de 6 à 16 ans dès la rentrée. Prdt Alassane Ouattara. ::.

DÉCLARATIONS

30/06/2007

DECLARATION N° 89 DU MIDH « Relative à l’assassinat manqué du Premier Ministre, SORO Guillaume, le 29 juin 2007, à Bouaké »

DECLARATION N° 89 DU MIDH

 

« Relative à l’assassinat manqué du Premier Ministre, SORO Guillaume, le 29 juin 2007, à Bouaké »

 

FAITS – L’avion abord duquel avaient pris place le Premier Ministre SORO Guillaume et sa suite a essuyé des tirs de roquettes d’une violence extrême à l’aéroport de Bouaké le vendredi 29 juin 2007.

Ils se rendaient à Bouaké pour présider la cérémonie d’installation des magistrats en vue du redémarrage effectif des audiences foraines, tel que stipulé dans les accords de Ouagadougou.

Pour l’heure, le triste bilan de cette attaque est de  quatre (4) morts et d’une dizaine de blessés. Le Premier Ministre est sorti indemne de cet assassinat manqué.

 

OBSERVATIONS – Le MIDH présente ses condoléances attristées aux familles endeuillées  et ses vœux de prompt rétablissement aux blessés.

Le M.I.D.H convaincu de ce que la Paix est un Droit fondamental de l’être humain, s’inquiète une fois de plus de l’usage de la violence dans la vie socio-politique de la Côte-d’Ivoire.

Le MIDH considère que cet acte d’une gravité inouïe est  incompréhensible et intolérable.

Le MIDH condamne avec fermeté cette rupture de la paix sociale.

 

Suite à ces observations, le MIDH tient à faire les recommandations ci-après :

 

RECOMMANDATIONS

 

·Au Gouvernement

 

De mettre sur pied d’une commission d’enquête impartiale afin de faire toute la lumière  sur cet acte inqualifiable ;

 

·A la Communauté Internationale

 

D’apporter son aide  à la manifestation  de la vérité;

·Aux signataires des Accords de Ouagadougou

De poursuivre l’application pleine et entière des accords de Ouagadougou qu’ils ont librement approuvés afin de redonner espoir à tous les Ivoiriens qui attendent avec impatience le retour de la Paix ;

 

 

 

 

·Aux Forces Nouvelles

 

- D’assurer la sécurité des personnes et des biens dans les zones  sous leur autorité ;

  - D’éviter les actes attentatoires aux Droits Humains ;

·Aux Ivoiriens

 

- De garder leur calme et leur sérénité et de ne rien faire qui puisse conduire à la cristallisation des positions qui pourraient  compromettre le processus de sortie de crise.

 

Fait à Abidjan,  le 30 juin 2007.

Pour le MIDH

Le Président

Me TRAORE Drissa