FLASH INFOS :
AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Le contexte des droits de l'homme est de plus en plus exigeant. Nous devons être à la hauteur à travers un engagement croissant et une expertise de qualité. Me DOUMBIA Yacouba ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : En avant pour la professionnalisation de notre mouvement dans l'union et la fraternité. Me DOUMBIA Yacouba. PCA MIDH ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Vous avez joué un rôle incommensurable dans l'essor des droits de l'homme en Côte d'Ivoire. Vous pouvez en tirer une légitime fierté. Prste de la CNDH-CI ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Je voudrais vous exprimer ma fierté d'appartenir à une telle famille. Notre mobilisation témoigne de notre espérance en l'Homme. Me TRAORE Drissa Prsdt Honneur ::. AG du MIDH du samedi 8 octobre 2016 : Me DOUMBIA Yacouba reconduits aux commandes du MIDH pour un mandat de trois ans. ::. Droit à l'éducation : La Division droit à l'éducation du MIDH a rencontré Mme Flore Pallardy, dans la continuité de son plaidoyer sur les frais complémentaires dans le privé laic ::. CI-Elections 2015 : Le MIDH participe à la formation sur le monitoring des violations des droits de l'homme en période électorale à la CNDH-CI. ::. MIDH Présentation du rapport sur les frais complementaires dans les privés laics : Article 25 de la Convention État- Promoteur d'établissement privé: ...les affectés dans me privé conventionné sont à la charge de l’État. ::. Cote d'Ivoire - Droit à l'Education : le MIDH salue la décision sur l'école obligatoire et attend beaucoup du Gouvernement quant aux moyens de réalisation. ::. Cote d'Ivoire - Droit à l'Education : L'école rendue obligatoire de 6 à 16 ans dès la rentrée. Prdt Alassane Ouattara. ::.

DÉCLARATIONS

02/06/2008

DECLARATION N° 93 DU MIDH « Relative au rapport parlementaire sur les relations entre les forces de Défense et de Sécurité et la population »

DECLARATION  N° 93 DU MIDH

 

« Relative au rapport parlementaire sur les relations entre les forces de Défense et de Sécurité et la population »

 

 FAITS - Du 18 septembre au 30 novembre 2007, la Commission de la Sécurité et de la Défense de l’Assemblée Nationale, a mené des enquêtes dans le cadre de la mission d’informations parlementaires sur le thème : Respect de l’éthique des lois et des valeurs républicaines dans les relations entre les forces de Défense et de Sécurité et les populations. Cette enquête a mis à l’index les abus des Forces de Défense et Sécurité, notamment les policiers, les gendarmes et les douaniers, dans l’exercice de leur fonction.

 

OBSERVATIONS  - Le Mouvement Ivoirien des Droits Humains qui n’a jamais cessé de dénoncer le comportement anti-républicain suite aux nombreux abus et exactions sur les populations de certains éléments des FDS se réjouit  des résultats de l’enquête, félicite et encourage les parlementaires pour cette initiative.

Le Mouvement Ivoirien des Droits Humains regrette toutefois que le Chef d’état –major des armées et du commandement supérieur de la gendarmerie n’aient pas été entendus par la commission en l’absence de l’autorisation du Ministre de la Défense.

Eu égard à ce qui précède, le MIDH fait les recommandations suivantes :

 

RECOMMANDATIONS

 

·      la mise en œuvre effective des recommandations du rapport de la commission d’enquête parlementaire ;

·      la prise de sanctions idoines à l’encontre de tous les éléments et responsables fautifs ;

·      l’assainissement de l’environnement de recrutement aux concours d’entrée à l’école de police et de gendarmerie ;

·      la dotation des FDS de moyens adéquats en vue de l’accomplissement de leur mission dans les conditions répondant aux normes internationales.

 

Fait à Abidjan, le 02  juin 2008

Pour le MIDH

Le Président

Maître TRAORE Drissa